Outils et astuces pour rendre accessible et performante son application React

L’accessibilité et la performance sont deux (vastes) sujets qui m’ont toujours passionné et qui sont devenus ces dernières années au centre de nombreux meetups et conférences auquels j’ai pu assister (petit clin d’oeil à A11yTO). Récemment expatrié au Canada, j’ai eu l’opportunité, dans ma nouvelle entreprise, de dédier mon temps à la refonte d’un project avec React et de devoir du coup, rendre cette application accessible et performante. (Youpi !)

Que vous connaissiez React ou pas, que vous utilisiez un framework JavaScript ou que vous développiez un simple site web en HTML et CSS, les outils et astuces que j’ai rassemblé dans cet article vous permettront de mieux appréhender ces problématiques et d’y répondre correctement dans vos projets (présents et futurs).

Tout le monde a besoin d’accessibilité

L’accessibilité (aussi appelée a11y) est un sujet qui a toujours été présent depuis le début du web.

Encore de nos jours, certaines entreprises et même développeurs continuent pourtant de penser que l’accessibilité est un sujet à part… tout comme certains pensaient il y a quelques années que l’UX (Expérience Utilisateur) n’était pas importante… Hum hum. Je vais prendre un exemple très simple pour vous démontrer l’importance de rendre un site internet ou une application web accessible.

Imaginons que vous deviez en urgence acheter un billet d’avion ou de train de chez vous. Vous êtes sur votre PC, vous naviguez tranquillement sur le site d’achat quand soudain… votre souris fonctionnant sur batterie, n’a plus de jus (et non vous n’avez pas de piles de rechange ni même le câble USB pour la connecter à votre ordinateur, et votre iPhone 5s vient juste de s’éteindre). Imaginons donc que vous n’ayez plus que votre clavier pour finaliser votre achat. Et maintenant imaginez que le développeur n’ait absolument pas eu envie de tester la navigation par clavier. On peut même imaginer qu’il ait gentiment mis un outline: 0; parce que le client n’aimait pas voir ce contour bleu autour des liens et boutons.

Je ne pense pas avoir besoin d’aller plus loin. J’ai beaucoup d’autre exemples aussi simple que celui-ci, qui ne mettent aucun doute sur le fait que l’accessibilité n’est pas une thématique limitée aux personnes avec des handicaps ou problèmes physiques. L’accessibilité est une thématique actuelle et universelle.

La documentation de React consacre toute une page concernant l’accessibilité et vous y trouverez des éléments complémentaires au contenu de mon article.

Mes outils de base pour « Mesurer et analyser »

Que vous veniez de commencer à développer votre application ou que vous deviez optimiser un projet existant, il y a certains outils que vous pouvez utiliser pour vous donner un aperçu du statut de votre projet.

Lighthouse

Que ce soit l’accessibilité, la performance, le SEO ou tout autre domaine front-end, il est important de pouvoir mesurer régulièrement l’état de votre application avant d’y apporter des améliorations ou corrections. L’un des outils que j’utilise quotidiennement et que vous connaissez peut-être est Lighthouse.

Capture d'écran

Résultats d’analyse de Lighthouse sur 24joursdeweb.fr.

Beaucoup mis en avant lors du dernier Google Dev Summit en novembre 2018, Lighthouse est l’outil que vous trouverez soit dans l’onglet « Audit » des outils de développement de Chrome, ou maintenant intégré dans la page résultat de Google PageSpeed Insights. Vous pouvez ainsi analyser n’importe quel site en utilisant n’importe quel navigateur.

Webhint

Webhint est aussi un outil (open-source) qui a été créé par deux connaissances travaillant chez Microsoft. La documentation présente sur leur site est une des plus complètes que j’ai vu à ce jour, je vous recommande d’y jeter un œil.

Vous pouvez soit utiliser leur site ou analyser n’importe quel site utilisant la ligne de commande. Webhint vous génèrera un rapport en HTML que vous pourrez partager avec vos équipes ou votre client.

… et les autres

Dareboost (entreprise française) et Calibre sont d’autres services que j’utilise selon les projets et que vous pouvez tester gratuitement pour une durée ou un nombre de fois limité.

Repérer les erreurs et optimiser l’accessibilité

Au delà des outils précédents qui vous donnent un aperçu global de l’état de votre site internet ou de votre application web, il m’arrive de travailler avec des packages ou modules plus spécifiques que je couple avec mon workflow de travail. Mais avant de vous les présenter, voici par quoi vous devez commencer : activer l’inspecteur d’accessibilité.

Dans Google Chrome:

  • Depuis certaines récentes versions de Chrome, vous pouvez maintenant trouver l’onglet accessibilité dans la partie « styles » de l’onglet « Éléments » des outils de développement de Chrome.

Capture d'écran des outils d'accessibilité dans Chrome

Dans Mozilla Firefox:

  • Ouvrez la boîte à outils du développeur dans Firefox: depuis la version 63 de Firefox, vous devriez avoir un onglet « Accessibilité » comme sur la capture suivante. Il suffit de cliquer sur le bouton pour l’activer.

Capture d'écran de l'onglet accessibilité dans Firefox

ESLint-plugin-jsx-a11y

Si vous travaillez avec JavaScript depuis quelques temps, vous devez certainement utiliser ESLint dans votre workflow (vous pouvez lire cet article pour une complète présentation d’ESLint). ESLint-plugin-jsx-a11y, qui fonctionne avec ESLint) est un simple plugin qui va vous alerter dans le cas où votre code présente une erreur en terme d’accessibilité. Un simple outil mais efficace pour détecteur une erreur pendant le développement ou au moment du build.

stylelint-a11y

Récemment sorti, stylelint-a11y, est à utiliser si bien sûr vous utiliser Stylelint de base. Le plugin vous alerte sur des possibles erreurs d’accessibilité dans votre CSS / Sass.
Si par exemple, vous utilisez une taille de texte trop petite ou des display: none, stylelint-a11y vous le dira.

Permettre à un utilisateur d’accéder au contenu de votre website ou application en prenant en compte tous ces facteurs est important. Addy Osmani, ingénieur chez Google, a récemment publié un article sur le « Coût du JavaScript » et présente les problématiques et les solutions pour améliorer les performances de son site ou application.

react-a11y

react-a11y est un autre module qui vous alerte de possibles problèmes d’accessibilité directement dans votre console.

react-axe

react-axe, similaire à react-a11y, mais est basé sur axe-core développé par Deque et qui permet aussi de prendre connaissance de possibles erreurs d’accessibilité. Vous pouvez aussi télécharger l’extension aXe qui rajoute un onglet à votre Google DevTools et vous donne la même chose que react-axe mais pour n’importe quel site.

D’autres plugins à explorer

Malheureusement, il serait trop long de vous parlez de tous les plugins que j’ai pu tester depuis le début de mon projet, et qui m’on permis de construire une application React plus accessible. Je vous partage toutefois une petite liste de plugins (régulièrement mis à jour) auxquels je vous recommande de jeter un œil :

Rien ne vaut le test manuel

Bien sûr, après avoir testé et optimiser votre code à l’aide de ces outils, le seul vrai moyen de tester votre application et d’inviter des personnes avec des difficultés d’accessibilité différentes à la tester manuellement. Ils pourront ainsi vous faire des retours utiles basés sur leurs expériences et leur manière de naviguer le web.

Capture d'écran « Additional items to check »

Après avoir traiter assez rapidement certains outils et astuces pour davantage d’accessibilité, nous allons nous pencher sur la performance.

Mais au fait, c’est quoi la performance ?

Que vous viviez en France ou au Canada, de nos jours, les connexions internet sont ici et là extrêmement rapides. Mais Internet n’est pas limité à la France, ou même à l’Europe ou à l’Amérique. Internet est accessible de n’importe où dans le monde et à travers n’importe quel appareil (téléphone, smartphone, TV, montre, réfrigérateur, tableau blanc tactile…).

Savoir détecter les problèmes de performance

Améliorer les performances de son site ou plus particulièrement de son application React demande l’utilisation de certains outils que nous pouvons utiliser dès le début, au milieu ou même en fin de projet.

Commencer par analyser vos bundles

webpack-bundle-analyser n’est pas un outil spécifique à React : c’est un plugin qui permet de visualiser le poids de vos modules et fichiers JavaScript présents dans vos bundles générés par Webpack. C’est un bon moyen de découvrir un potentiel module qui serait trop lourd. Il est tout à fait possible de l’utiliser dès que vous commencer à importer des packages pour votre projet.

Choisir une meilleure alternative

Si webpack-bundle-analyser a mis un évidence certains modules qui pourraient impacter vos performances, vous pouvez alors utiliser Bundlephobia pour choisir d’autres modules équivalents (et plus léger). Un simple exemple avec la fameuse librairie Moment.js qui en général est utilisée à tort et à travers et qui pourrait très souvent être remplacée par d’autres librairies beaucoup plus petites.

Avant de choisir d’utiliser quelqueconque plugin, n’hésitez pas à vous demander si celui que vous souhaitez utiliser est vraiment utile, s’il n’existe pas d’autres alternatives ou une alternative plus légère

Analyser vos props pour éviter le rendu inutile

Le module why-did-you-update peut vous permettre de vous alerter lorsque vos props sont re-rendu inutilement.

Il vous suffit d’installer le package dans votre projet et insérer ce bout de code dans votre app.js :

import React from 'react';

if (process.env.NODE_ENV !== 'production') {
const {whyDidYouUpdate} = require('why-did-you-update');
whyDidYouUpdate(React);
}

Astuces pour améliorer les performances de votre application React

Utiliser le tree-shaking

Le « tree-shaking » est une technique qui permet, à la création de votre bundle, de ne pas inclure du « code mort » dont vous n’avez pas besoin. Vous vous retrouvez donc avec un bundle plus léger.

Pour cela, vous devez utiliser :

  • Les ES2015 Modules (import, export…)
  • Webpack 2 ou version supérieure
  • Un minifier qui supporte le tree-shaking (UglifyJS ou Babel)

Un exemple de bonne pratique à adopter :

// Au lieu de
import * from 'package'

// Préférer cela
import { module } from 'package'

N’oubliez pas la mise en cache

La mise en cache n’est pas forcément utile dans la phase de développement mais est indispensable pour une web application en production. Cela consiste tout simplement à rajouter un hash (série de chiffres et caractères) qui change à chaque fois que le contenu du fichier est modifié.

Ce que beaucoup font consiste à créer au moins un bundle (à l’aide de Webpack) « main » avec votre propre code et un fichier « vendor » qui contiendrait tous les fichiers des libraries externes que vous seriez amener à utiliser. (en production, préférer l’utilisation de contenthash).

Ce n’est qu’un début…

Bien sûr dans cet article, je n’ai fait que gratter la surface (il y aurait beaucoup d’autres points à traiter), l’accessibilité et la performance web sont des spécialités à part entière qui demande beaucoup de pratique avant d’être appréhendé correctement. Mais aujourd’hui, plus que jamais, si vous n’en avez pas fait vos domaines d’expertises, ce sont définitivement des sujets qu’il est impossible d’ignorer. Le Web a toujours été un moyen de partage et de communication ouvert à tous, c’est à nous, architectes de faire en sorte que cela puisse continuer de la sorte.

Je vous laisse quelques ressources complémentaires qui vous permettront d’approfondir un peu plus ces 2 thématiques !

Accessibilité :

  • 24a11y: c’est comme 24 jours de web mais pour l’accessibilité.
  • Deque University: Deque est une entreprise de consulting qui offre des certifications et ressources sur l’accessibilité.
  • Accessibility sur Tuts+: une série d’articles sur l’accessibilité (en anglais)

Performance :

  • Front-End Performance Checklist: mon open-source checklist pour ce qui concerne la performance (vous y trouverez tous les liens possibles pour approndir le sujet).

Et bientôt, j’aurais le plaisir de publier la « Front-End Accessibility Checklist » sur GitHub, restez attentif !

2 commentaires sur cet article

  1. J

    Julie, le dimanche 23 décembre 2018 à 10:38

    Bonjour,

    J’ai quelques remarques sur les plugins React conseillés pour l’accessibilité :

    – « react-modal » n’est pas accessible car on ne peut pas fermer les popins avec la touche [Échap] du clavier. Par ailleurs, un attribut `aria-label` placé sur une balise `div` qui n’est pas rendue sémantique par l’usage d’un attribut `role` avec une valeur précise ne sera jamais restitué. Je ne recommanderais donc pas ce plugin. Le modèle de conception ARIA dédié est le suivant : https://www.w3.org/TR/wai-aria-practices-1.1/#dialog_modal

    – « react-accessible-accordion » est basé sur l’ancien modèle de conception ARIA des accordéons. Cet ancien modèle a été simplifié car il était beaucoup trop complexe pour les utilisateurs et utilisatrices de technologies d’assistance qui ne le comprenaient pas forcément. Par conséquent, je ne recommanderais pas ce plugin React (il y a d’ailleurs deux tickets à ce sujet dans leur Github depuis un moment). Voici les nouvelles recommandations ARIA pour les accordéons : https://www.w3.org/TR/wai-aria-practices-1.1/#accordion

    – « react-dates » semble pas trop mal mais il a également un problème car le focus n’est pas replacé dans le champ une fois la date choisie. Par ailleurs, je trouve dommage que l’indication selon laquelle il faut utiliser la touche [Flèche bas] pour aller dans le datepicker au clavier ne soit donnée qu’aux utilisateurs et utilisatrices de technologies d’assistance (c’est un texte masqué). En effet, il existe des personnes qui naviguent au clavier et sont voyant·e·s (je pense, par exemple, aux personnes qui ont un handicap au niveau des mains) ; on leur ferme donc la porte avec ce type de mise en place. Elles vont devoir deviner qu’il faut faire [Flèche bas] pour aller dans le datepicker. Par conséquent, je conseille de toujours laisser la possibilité de saisir une date manuellement et d’indiquer le format attendu de façon visible dans le libellé du champ.

    J’aimerais donner d’autres exemples de plugins vraiment accessibles pour React mais je ne travaille malheureusement pas tellement avec cet outil. Je tenais malgré tout à alerter sur ceux qui ont été cités pour éviter les mauvaises surprises.

  2. T

    Tom Panier, le mercredi 26 décembre 2018 à 16:45

    Chouette article, clair, détaillé et complet !
    Merci d’avoir linké le mien sur ESLint ;)

    En complément à eslint-plugin-jsx-a11y, on peut également mentionner son équivalent pour les développeur·euse·s Vue.js, à savoir eslint-plugin-vue-a11y : https://www.npmjs.com/package/eslint-plugin-vue-a11y

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés manuellement. Merci de respecter : la personne qui a écrit l'article, les autres participant(e)s à la discussion, et la langue française. Vous pouvez suivre les réponses par flux RSS.